Article
Publié le 25.11.2021 à 12h47 Mis à jour le 09.08.2022 à 11h49

Le budget des transports et travaux publics à la hausse

L’État devrait débourser jusqu’à 690 millions d’euros en 2022 pour faire fonctionner les transports publics (contre 623 millions d’euros en 2021 et 605 millions d’euros en 2020). La plus grande part concerne les bus (325 millions d’euros prévus dont 214 millions d’euros pour les RGTR contre 202 millions d’euros en 2021), avant le rail (277 millions d’euros) et les transports spécifiques Adapto et CAPABS (80 millions d’euros).

 
© MMTP

Cette tendance à la hausse des budgets prévus concerne également le volet des investissements dans les projets de mobilité et de réalisation de travaux publics (routes et bâtiments). C’est ce qui est ressorti de la présentation en commission parlementaire le jeudi 25 novembre 2021 de la partie dédiée à la mobilité et aux transports publics du projet de budget 2022. Les dépenses du Ministère de la Mobilité et des Travaux public sont chiffrées à 2,5 milliards d’euros, soit 11% des dépenses totales prévues de l’État en 2022.

 

Rail, tram et routes

Côté investissement, 392 millions d’euros sont prévus pour renforcer les transports publics. Le Ministre François Bausch a souligné que tous les investissements seront réalisés malgré l’impact financier de la crise sanitaire.

 

336 millions d’euros sont destinés aux projets concernant le rail. Les grands projets figurant sous ce poste sont notamment la construction de la nouvelle ligne entre Luxembourg et Bettembourg, le réaménagement des gares de Luxembourg, Mersch, Rodange, Ettelbruck et Wasserbillig. De nouveaux P&R à Rodange (ouverture des 2000 places prévues fin 2022), Mersch et Wasserbillig sont réalisés.

 

48 millions d’euros sont destinés au tram. Les travaux concernent le prolongement de la ligne jusqu’à Bonnevoie dont la mise en service est prévue pour fin 2022. Parallèlement, la construction sera réalisée entre le Kirchberg et le Findel.

 

585 millions d’euros sont prévus pour les investissements dans les travaux publics. Le budget prévoit notamment des moyens substantiels pour continuer la réalisation de projets d’envergure comme des constructions de nouvelles routes pour un total de 250 millions d’euros :

 

  • L’extension de l’autoroute A3 (mise à deux fois 3 voies jusqu’en 2028)
  • La construction de la N3 entre la gare de Luxembourg et Bonnevoie (jusqu’en 2024)
  • Le réaménagement de la rue des Scillas à Howald (jusqu’en 2025) 
  • Liaison de Micheville (jusqu’en 2023/2024)
  • Transversale de Clervaux (jusqu’en 2024)
  • Pôle d’échange de la gare d’Ettelbruck (2027)
  • L’échangeur de Pontpierre (2025)
  • Piste cyclable entre Esch-sur-Alzette et Belval (2025)
  • Contournement de la gare de Dippach (2025)