Article
Publié le 08.11.2022 à 04h00 Mis à jour le 08.11.2022 à 13h55

Présentation du programme de travail pour 2023 de la Commission européenne

La Représentante de la Commission européenne au Luxembourg Anne Calteux a présenté le programme de travail de la Commission européenne pour l’année 2023 ce mercredi aux députés de toutes les commissions parlementaires. En 2023, la Commission européenne vise à rendre l’Union européenne plus résiliente, à soutenir les particuliers et les entreprises et à renforcer les transformations écologique et numérique.

La représentante de la Commission européenne au Luxembourg Anne Calteux lors de la présentation du programme de travaill de la Commission européenne aux députés.

Le programme de travail contient 43 nouvelles initiatives stratégiques qui couvrent les six grandes ambitions énoncées dans les orientations politiques de la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Au vu du contexte polycrise actuel, les six grands objectifs visés par la Commission européenne 2019-2024 sont :

  • un pacte vert pour l’Europe
  • une économie au service des personnes
  • une Europe adaptée à l’ère numérique
  • la protection du mode de vie européen
  • une Europe plus forte sur la scène internationale
  • un nouvel élan pour la démocratie européenne

La Représentante de la Commission européenne (CE) au Luxembourg Anne Calteux a affirmé lors de son intervention à la Chambre des Députés que la Commission apprécie l’échange avec les parlements nationaux des États membres de l’Union européenne.

 

Les députés luxembourgeois ont saisi cette opportunité pour rendre la Commission attentive aux défis qui peuvent se présenter pour le Luxembourg dans le cadre des initiatives présentées.

Parmi ces problématiques ont entre autres été mentionnées :

  • la relation entre les directives européennes relatives à la coordination en matière de sécurité sociale et la situation spécifique du marché du travail luxembourgeois qui accueille un nombre important de frontaliers
  • la relation entre la protection des données bancaires de clients et la transposition des directives européennes anti-blanchiment
  • la nouvelle stratégie européenne qui donne une priorité à la santé mentale et vise à soutenir les États membres à développer davantage leurs systèmes de santé. Au Luxembourg cette problématique concerne notamment la pénurie de professionnels ainsi que le remboursement de certaines formes de thérapie
  • de nouvelles règles pour la reconnaissance de diplômes de ressortissants de pays tiers y compris de réfugiés

Le renforcement de la position stratégique de l’Europe au niveau international, la gestion des frontières extérieures de l’Union, des vagues de réfugiés ainsi que les questions relatives à la guerre en Ukraine étaient d’autres thématiques qui ont été discutées lors de l’échange des députés avec la Représentante de la Commission européenne au Luxembourg.

L'implication des citoyens

À plusieurs reprises l’importance de l’implication des citoyens a été soulignée. Une des initiatives pour mettre les idées des citoyens au cœur de la politique européenne est la Conférence pour l’avenir de l’Europe. La Chambre des Députés a organisé une vaste campagne participative dans ce contexte. Les idées récoltées lors des événements ont abouti à un débat en séance publique et ont été transmises à Bruxelles. 

Retrouvez la vidéo en replay