Article
Publié le 25.01.2023 à 18h21 Mis à jour le 25.01.2023 à 18h21

L’enseignement multilingue luxembourgeois, un modèle pour Bruxelles ?

Une délégation de la commission de l'enseignement de la Commission communautaire flamande de Bruxelles (Raad van de Vlaamse Gemeenschapscommissie) était en visite au Grand-Duché pour avoir un aperçu de la situation linguistique du pays et de l’enseignement multilingue.

Comment les enfants qui ne parlent ni le Français, ni l’Allemand, ni le Luxembourgeois sont-ils encadrés dans l’enseignement luxembourgeois ? Comment garantir un enseignement assez flexible pour faire face à une diversité linguistique grandissante ? Ces questions ont été abordées lors d’une entrevue entre les parlementaires (membres de la commission de l'enseignement et de la construction des écoles) de la Communauté flamande de Bruxelles et les députés luxembourgeois (membres de la Commission de l’Education nationale), ce mercredi 25 janvier 2023.

 

À cette occasion, les députés luxembourgeois et belges ont visité un cours d’accueil à l’école fondamentale au Limpertsberg ainsi que l’école internationale Gaston Thorn. L’enseignement dans cette sixième école publique européenne au Luxembourg a débuté en 2022/2023 avec sept classes de primaire, réparties sur les trois sections linguistiques (germanophone, francophone et anglophone). 

 

Suite à un échange de vues avec les responsables des deux établissements scolaires, les députés bruxellois se sont dit « impressionnés » par des structures facilement adaptables à de nouveaux besoins. Les députés belges ont affirmé face à leurs collègues luxembourgeois que l’enseignement des langues pratiqué au Luxembourg pourrait servir de modèle pour la région bruxelloise qui se caractérise également par une grande diversité de langues et de communautés. D'autres sujets abordés lors de l'entrevue étaient l'encadrement des élèves à besoins spécifiques et le rôle des centres de compétences.